Accueil

 

Projet "Les jardins de la Colombe" de Concordo SA, anciennement terrain de la BCGE

Le comité de l'AIC soutient le projet de Concordo SA "Les jardins de la Colombe" car il permet de maintenir à Conches son caractère résidentiel de villas.

Nous avons pu le dire à maintes reprises, tant aux habitants proches du projet, qu'à Concordo SA.

Concordo SA a déposé la demande d’autorisation de construire pour débuter les travaux.

Avant le début des travaux, le Conseil municipal de la commune de Chêne-Bougeries votera le 8 décembre 2016 au sujet de la dérogation à la densité. Les 17 services de l'Etat concernés devront également donner un préavis. Dès la décision de l'autorisation de construire du département, un délai de 30 jours débutera pour les éventuels recours.

En ce qui concerne le trafic des véhicules de chantier, la DGT (Direction Générale des Transports) serait favorable au passage des camions par le chemin Jean-Achard (chemin privé d’une co-propriété, soumis à une servitude empêchant le passage d’autres véhicules que ceux de service). Si cela ne pouvait se faire pour des raisons légales, des alternatives seraient possibles par le chemin Dupuy et le chemin de la Colombe (chemins communaux).

La construction des Jardins de la Colombe terminée, la solution qui semblerait se dessiner pour le trafic des riverains serait qu’il se fasse en sens unique: entrée par l’impasse de la Colombe, sous réserve d’accord entre les co-propriétaires, et sortie par le chemin Dupuy.

Le comité suit attentivement ce dossier et reste à disposition des riverains notamment pour faciliter les contacts entre les habitants, les autorités de la commune de Chêne-Bougeries et Concordo SA.

Le comité estime qu’il est dans l'intérêt des Conchois que le projet "Les jardins de la Colombe", de faible densité par rapport aux visions actuelles de l’Etat, puisse se réaliser.

L'éventualité d'une forte opposition (pour quelque motif que ce soit : gabarit, trafic, etc.) pourrait inciter le DALE (département de l'aménagement, du logement et de l’énergie) à déclasser de guerre lasse le terrain en zone 3 de développement (la même zone que pour le projet Malagnou-Paumière où des immeubles de 9 étages sont prévus avec 750 logements). Ceci aurait pour conséquence une plus grande nuisance lors des travaux, une forte augmentation de la population conchoise et du trafic indigène. Ce qui ferait perdre la tranquillité de notre quartier, mais surtout ouvrirait largement la porte à tout déclassement futur.

Le comité invite donc les Conchois à agir de façon raisonnable, en regard de l'intérêt général du quartier.

Le comité de l’A.I.C.



Page suivante : Comité